La vignette Crit’Air est indispensable pour circuler dans les zones à faibles émissions. Cette vignette, également connue sous le nom de certificat qualité de l’air, classe les véhicules selon leurs émissions de particules fines, favorisant ainsi ceux qui polluent le moins. Chaque véhicule est associé à une norme européenne en fonction de sa date de première mise en circulation.

Pour connaître la norme européenne applicable à votre véhicule, il suffit de consulter le champ V.9 de votre certificat d’immatriculation, bien que ce champ ne soit pas présent sur les certificats émis avant le 15 mars 2009. Depuis un arrêté du 5 juillet 2023 en vigueur depuis le 22 juillet 2023, la classification Crit’Air des véhicules a été mise à jour. Voici les différentes catégories :

– Crit’Air 1 : Pour les véhicules fonctionnant au gaz et hybrides rechargeables, respectant les normes Euro 5 et 6 pour les voitures essence depuis le 1er janvier 2011.
– Crit’Air 2 : Respectant les normes Euro 5 et 6 pour les voitures diesel depuis le 1er janvier 2011, et Euro 4 pour les voitures essence entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010.
– Crit’Air 3 : Respectant les normes Euro 4 pour les voitures diesel entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010, et Euro 2 et 3 pour les voitures essence entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2005.
– Crit’Air 4 : Respectant la norme Euro 3 pour les voitures diesel entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005.
– Crit’Air 5 : Respectant la norme Euro 2 pour les voitures diesel entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000.
– Non classés : Voitures diesel et essence respectant les normes Euro 1 et antérieures jusqu’au 31 décembre 1996.

La vignette Crit’Air est obligatoire dans les zones à faibles émissions (ZFE). Actuellement, 11 grandes villes françaises appliquent des restrictions de circulation, notamment Lyon, Marseille, Paris, Rouen, Strasbourg, Reims, Grenoble, Saint-Étienne, Nice, Montpellier et Toulouse, interdisant la circulation des véhicules non classés.

À partir du 1er janvier 2025, 31 autres agglomérations devront également mettre en place ces restrictions. Des amendes pouvant aller jusqu’à 450 euros sont prévues pour les conducteurs circulant sans la vignette dans une ZFE, même si l’amende forfaitaire est généralement de 68 euros.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *