Le schéma de circulation au débouché du Pont Simone-Veil à Bordeaux Le Pont Simone-Veil, huitième franchissement de la Garonne à Bordeaux, sera opérationnel dans six mois. En mars, la voirie définitive du côté de Floirac sera ouverte, redistribuant les flux de circulation ainsi : En mars 2013, le pont Chaban-Delmas fut inauguré, cependant des problèmes persistaient. Le trafic intense aux heures de pointe dix ans après son ouverture nécessitait une voirie adaptée pour un quartier en développement. Braza, situé à cinq kilomètres plus au sud, a quant à lui bénéficié d’une meilleure planification pour le pont Simone-Veil, qui a vu le jour sans les contraintes rencontrées précédemment.

Le Pont Simone-Veil, mesurant 44 mètres de large avec une large partie dédiée aux modes de déplacement doux, offrira un espace piéton de 15 mètres, une piste cyclable de 4 mètres en aval, et un trottoir en amont. Ce nouvel ouvrage, prévu pour une mise en service au début de l’été, verra sa voirie adjacente côté rive droite opérationnelle dès le 11 mars 2024. Cette voirie, facilitant la circulation des voitures et des bus vers l’Arkéa Arena, sera élargie et plus proche de la Garonne, avec un espace supplémentaire pour les piétons et les cyclistes.

Les bus arrivant de Bordeaux rive droite, de Bouliac et ultérieurement de Bordeaux/Bègles auront des voies et des arrêts dédiés à l’est, tandis que les voitures venant du pont pourront choisir plusieurs voies pour se diriger vers le nord ou le sud. L’est, quant à lui, sera réservé exclusivement aux déplacements doux, aux taxis et aux véhicules de secours pour ne pas encombrer le quartier des quais de Floirac. L’objectif étant de fluidifier le trafic et de limiter le transit de véhicules.

Les piétons et les cyclistes privilégieront l’avenue Jean-Alfonséa au sud de l’Arkéa Arena pour traverser la zone. Les bus, disposant d’une voie dédiée au nord du quai de la Souys, changeront de voie après la rue Jules-Guesde pour rejoindre l’espace réservé au niveau du pont. Un nouveau réseau de bus express est prévu pour relier les différents quartiers, y compris le pont Chaban-Delmas, créant ainsi une liaison attendue depuis longtemps.

La rive droite du pont offrira un parc avec 4 000 m² de verdure au nord et 7 800 m² au sud, agrémentés de sculptures paysagères, d’éléments ludiques et de zones de repos. La Métropole planifie la plantation de nombreux arbres et la création de vastes espaces verts achevés en juillet. Les cyclistes auront un accès dédié pour monter sur le pont depuis le nord, avec une piste le long de la Garonne pour ceux se dirigeant vers Bouliac. Les pédaleurs venant du sud pour rejoindre la rive gauche auront intérêt à utiliser cette piste pour monter du côté nord.

L’administration rappelle qu’un espace est prévu pour une trémie routière sous le raccordement si la demande augmente dans les années à venir.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *