La ministre des Solidarités et des Familles, Aurore Bergé, a révélé un plan visant à responsabiliser les parents, en particulier les pères absents. Selon une interview accordée à La Tribune, la ministre a annoncé la mise en place de « travaux d’intérêt général pour les parents défaillants », ainsi que la « contribution financière des parents d’enfants coupables de dégradations à une association de victimes » et une amende pour les parents ne se présentant pas aux audiences concernant leurs enfants. Ces mesures font suite aux émeutes de l’été dernier après la mort du jeune Nahel, qui ont mis en évidence la situation des jeunes issus de familles monoparentales. Le gouvernement cherche à accompagner ces familles en mettant en place ces mesures. La ministre a également souligné l’importance de ne pas oublier les parents dans les politiques publiques et a déclaré : « Nous avons besoin des parents, nous devons travailler avec eux ». Pour accompagner ces nouvelles mesures, une commission scientifique sera créée pour faire des propositions concrètes sur la parentalité d’ici six mois.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *