« Raël, le gourou et ‘prophète des extraterrestres’, au centre d’un documentaire de Netflix

Claude Vorhilon, connu sous le nom de Raël, est à l’origine du mouvement raëlien, qui affirme la présence des extraterrestres et leur future arrivée sur Terre. Un documentaire explore la vie de ce gourou médiatique.

Dès l’entame de la bande-annonce sur Raël, le ton est donné : Netflix présente la vie de ce personnage singulier se proclamant ‘le prophète des extraterrestres’.

Le documentaire en quatre parties, intitulé ‘Raël, le prophète des extraterrestres’, diffusé le 7 février 2024 sur la plateforme de streaming, réalisé par Alexandre Ifi et Antoine Baldassari, retrace les débuts de la secte raëlienne et son influence prépondérante dans les années 1980.

Né en 1946 dans l’Allier, Claude Vorhilon, alias Raël, a lancé le mouvement raëlien au milieu des années 1970, qualifié de secte en France depuis les années 1990. Après un passé de musicien dans les années 1960 et un passage en tant que rédacteur en chef d’une revue automobile dans les années 1970, Raël prétend avoir eu des rencontres avec des extraterrestres.

Il affirme avoir été nommé prophète par ces êtres venus d’ailleurs, ce qui l’a conduit à la mission de révéler les origines de l’humanité et à encourager le retour des extraterrestres sur Terre.

Le mouvement raëlien, en plus d’anticiper le retour des extraterrestres sur notre planète, met en avant des concepts tels que le clonage et le transfert de conscience comme voies vers l’immortalité. Raël va jusqu’à prétendre le succès du clonage d’un enfant, suscitant l’intérêt des États-Unis. La secte promeut également une forme de libération sexuelle, incluant des pratiques nommées ‘méditation sensuelle’.

Raël a suscité la controverse lors de ses apparitions médiatiques, notamment sur le plateau de l’émission ‘Autant en emporte le temps’, où il a fasciné et interpellé par ses affirmations sur ses origines extraterrestres et sur la visite imminente des extraterrestres sur Terre d’ici 2035, nécessitant la construction d’une ambassade pour les accueillir.

Le mouvement a été critiqué pour des accusations d’abus sexuels, de manipulation mentale et de plagiat, menant à son classement en tant que secte en France depuis 1995. Si Raël a disparu des médias depuis quelques années, il réside actuellement au Japon.

Le documentaire plonge dans cet univers organisé en donnant la parole à d’anciens adeptes, magistrats et même Raël lui-même, offrant un regard approfondi sur cette fascination qui a perduré jusqu’aux États-Unis.

Dans ce récit, le mouvement raëlien fait l’objet d’investigations de la part de la Miviludes, en raison de soupçons d’abus et de dérives sectaires, et a été confronté à des accusations de viol sur une mineure en 2001. Le rapport de la Miviludes de 2003 pointe des pratiques condamnables telles que la manipulation mentale, la pédophilie, les abus sexuels, et le plagiat.

Le documentaire offre un regard approfondi sur ce phénomène qui a captivé des esprits à travers le monde et continue d’intriguer jusqu’à nos jours. »

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *