Les pharmaciens et les étudiants en pharmacie expriment leur mécontentement et prévoient de mener des actions de protestation, voire d’organiser une grève.

Les étudiants demandent une meilleure formation et une augmentation de leurs honoraires, tandis que les pharmaciens souhaitent une revalorisation de leurs honoraires pour couvrir les charges salariales qui ont augmenté de 18 % entre 2022 et 2023.

Selon le président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), Pierre-Olivier Variot, ces revendications sont motivées par les fermetures d’officines qui ont augmenté de 50 % entre janvier et octobre 2023 par rapport à la même période en 2022.

Les négociations prévues pour septembre n’ont pas encore eu lieu, ce qui renforce la mobilisation des pharmaciens. Les étudi

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *