Environ 120 personnes se sont réunies jeudi 21 décembre au soir sur la place Meynard à Bordeaux pour manifester contre la nouvelle loi sur l’immigration. L’appel à manifester a été lancé par le Collectif Bordeaux centre, un groupe composé principalement d’enseignants mobilisés contre la réforme des retraites. Parmi les manifestants, on retrouvait des militants de gauche et d’extrême gauche, des intermittents du spectacle, des étudiants et Myriam Eckert, conseillère municipale de Bordeaux en lutte. La manifestation n’a pas été marquée par des prises de parole, mais plutôt par des chants, des percussions et des slogans tels que « Nous sommes tous antifascistes », « Tout le monde déteste Darmanin » ou encore « On est là ». Selon une militante, cette réunion avait pour objectif principal de mobiliser en vue d’un rassemblement prévu le lendemain, vendredi 22 décembre, sur le parvis des Droits-de-l’Homme à Bordeaux. Ce rassemblement, qui vise à protester contre la loi sur l’immigration, l’extrême droite et ses idées, a été appelé par de nombreux partis, associations et syndicats tels que SOS Racisme, FSU, MRAP, RESF, LDH, EELV, Cimade et NPA. Vers 20 heures, une partie des manifestants, principalement les plus jeunes, ont décidé de poursuivre leur action en improvisant une manifestation dans les rues du quartier Saint-Michel, suivie de loin par un dispositif policier.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *