L’association de consommateurs UFC-Que Choisir a annoncé qu’elle attaquerait l’État en justice pour son « inaction » en matière d’accès inégal aux soins en France et à la désertification médicale. Cela fait plus de 10 ans que l’UFC-Que Choisir dénonce les inégalités d’accès aux soins dans le pays, et elle a décidé de saisir le Conseil d’État pour demander des actions concrètes de la part du gouvernement. Selon l’association, l’accès à la médecine de ville est extrêmement limité dans de nombreuses régions, avec 83 % de la population vivant dans un désert médical pour au moins une spécialité. Bien que la situation soit moins préoccupante pour les médecins généralistes, de nombreux usagers rencontrent des difficultés pour trouver un médecin à moins de 30 minutes de chez eux. L’aspect financier de l’accès aux soins est également un problème, notamment en ce qui concerne l’accès aux spécialistes. L’UFC-Que Choisir a contacté 2 642 médecins généralistes dans différents départements et a constaté que 51,6 % d’entre eux ont refusé de prendre rendez-vous. Les raisons principales évoquées sont le fait d’avoir déjà trop de patients à suivre et l’approche de la retraite. Pour les ophtalmologues, seulement 28 % ont refusé de prendre rendez-vous, mais le délai moyen pour obtenir un rendez-vous est de 65 jours. L’UFC-Que Choisir a créé une carte interactive pour visualiser les déserts médicaux en France. L’association souhaite que des mesures concrètes et courageuses soient prises pour résorber cette fracture sanitaire.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *