Selon un dernier bulletin de Santé Publique France, la grippe commence à contaminer de plus en plus de personnes alors qu’elle n’avait pas encore suscité beaucoup d’attention. Trois régions françaises, à savoir Auvergne-Rhône-Alpes, l’Île-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur, sont passées en phase pré-épidémique. De plus, Mayotte est en phase épidémique depuis la semaine du 30 octobre 2023. Les indicateurs de la grippe montrent une légère augmentation dans tout le pays, en particulier dans les services de médecine générale et chez les moins de 15 ans. Le taux de consultations pour le syndrome grippal est de 177 pour 100 000 habitants. Santé Publique France a également observé une augmentation de l’activité de SOS Médecins liée au syndrome grippal dans toutes les classes d’âge, bien que cela reste encore proche du niveau de base. En ce qui concerne la lutte contre la grippe, la campagne de vaccination est en cours depuis le 17 octobre et se poursuivra jusqu’au 31 janvier. Cette année, la vaccination est ouverte à tous les enfants de plus de deux ans. Les personnes à risque peuvent bénéficier de la vaccination gratuitement, tandis que les autres peuvent bénéficier d’une prise en charge à 65% sur prescription médicale. Il est recommandé de se faire vacciner contre la grippe pour protéger les personnes à risque de développer une forme grave de la maladie, qui sont également plus susceptibles de présenter des complications liées au COVID-19. Concernant la bronchiolite, qui touche particulièrement les nourrissons, toutes les régions de France métropolitaine, à l’exception de la Corse, sont en phase épidémique. Santé Publique France constate une augmentation continue de l’activité liée à la bronchiolite, tant en ville qu’à l’hôpital. En général, il existe une circulation active des différents virus respiratoires, y compris la bronchiolite et le COVID-19.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *