L’ancien Premier ministre britannique, Boris Johnson, a admis durant son audition devant la commission d’enquête publique sur le Covid-19 qu’il aurait dû réaliser beaucoup plus tôt la gravité de la crise. Il a exprimé ses excuses aux familles des victimes pour la douleur et la souffrance qu’elles ont endurées. Au début de son discours, il a été interrompu par des manifestants qui ont rejeté ses excuses.

Le Covid-19 a causé la mort de plus de 320 000 personnes au Royaume-Uni, et Boris Johnson a reconnu que des erreurs ont été commises dans les décisions prises par son gouvernement. Il a cependant souligné qu’ils ont fait de leur mieux dans des circonstances très difficiles et qu’il assume personnellement la responsabilité de ces décisions. Il a également admis que des choses auraient dû être faites différemment.

Lors de l’audition, il a été interrogé sur le moment où il a imposé le premier confinement et s’il avait réalisé la gravité de la pandémie. Boris Johnson a admis que le gouvernement, ses conseillers et la communauté scientifique avaient sous-estimé la menace posée par le Covid-19. Il a rappelé qu’il avait été ému par les scènes qui venaient d’Italie, le premier pays européen touché par la pandémie. Cependant, le confinement au Royaume-Uni n’a été imposé que plusieurs semaines plus tard.

Boris Johnson a été accusé d’avoir présidé une orgie de narcissisme dégoûtante et d’avoir laissé les corps s’empiler pendant la pandémie. Des fêtes illégales qui ont eu lieu à Downing Street durant cette période ont également été critiquées. Les excuses de Boris Johnson ont déjà été rejetées par une association de victimes du Covid en Écosse.

Dans l’ensemble, l’ancien Premier ministre britannique a présenté ses excuses aux familles des victimes, mais il doit encore convaincre de sa capacité à gérer cette crise. Les erreurs commises lors de la gestion de la pandémie, ainsi que les problèmes au sein de son gouvernement, ont marqué son mandat et ont finalement conduit à sa démission.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *