Depuis 2019, Bordeaux a été le théâtre de plusieurs agressions à l’arme blanche dans l’espace public. Le 29 septembre 2019, un jeune homme de 24 ans originaire de Charente-Maritime a été tué lors d’une bagarre place Saint-Projet. Les pompiers et le Samu n’ont pas pu le sauver, poignardé en plein cœur. Trois autres personnes ont été blessées, dont deux jeunes hommes de 18 ans sérieusement touchés et un homme de 29 ans légèrement blessé. Trois personnes, une femme et deux hommes sans domicile fixe, ont été interpellées suite à cet incident.

Le 20 octobre 2019, un individu a gravement poignardé un homme après une altercation place Fernand-Laffargue. Plus tard dans la même année, le 18 novembre, deux hommes ont été attaqués à la machette et au couteau, l’un à coups de machette près du cours Victor-Hugo et l’autre dans le quartier de Paludate. Tristement, le 24 novembre, un jeune migrant a trouvé la mort quai des Salinières, victime d’un tir d’arme à feu et d’une arme blanche.

L’été 2020 a été marqué par une série d’agressions à l’arme blanche, dont une rixe sur l’esplanade Charles-de-Gaulle en mai, et une agression d’un jeune homme de 19 ans quai Louis-XVIII en juin. Le 24 juin, un adolescent de 17 ans a été grièvement blessé rue des Boucheries, suivi par d’autres incidents similaires durant la même période.

En septembre 2021, un comédien du TNBA et son compagnon ont été sauvagement agressés au couteau alors qu’ils rentraient chez eux. Les agresseurs les ont dépouillés de leurs biens avant de prendre la fuite. De manière alarmante, ces attaques se sont poursuivies jusqu’en février 2021, où deux jeunes ont été poignardés cours Pasteur lors d’une soirée clandestine.

Ainsi, Bordeaux a été le théâtre de nombreux épisodes violents impliquant des armes blanches ces dernières années, mettant en lumière une préoccupation croissante pour la sécurité publique dans la région.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *