Les Girondins de Bordeaux ont réussi à se qualifier pour les 32es de finale de la Coupe de France après une victoire difficile contre Angoulême (N2) sur un score de 1-0. Cependant, cette victoire ne donne pas beaucoup de raisons de se réjouir car les Girondins ont eu du mal à imposer leur jeu dans des conditions météo difficiles et un terrain boueux.

L’entraîneur des Girondins, Albert Riera, avait déclaré avant le match qu’il voulait voir les joueurs qui étaient prêts à se battre sur le terrain. Malheureusement, l’équipe a été dominée lors de la première mi-temps et a encore été mise en difficulté lors de la dernière demi-heure. Ils ont concédé une vingtaine de tirs et ont même vu le ballon rebondir sur la transversale et le poteau dans la même minute. Malgré ces difficultés, les Girondins ont réussi à se qualifier, ce qui est le plus important à retenir.

L’équipe bordelaise a marqué rapidement grâce à un corner bien exécuté, mais elle n’a jamais vraiment pris le contrôle du match. Une leçon importante à retenir est que même une équipe de quatrième division peut poser des problèmes à une équipe de Ligue 2. Les joueurs bordelais ont eu du mal à maîtriser les transitions offensives-défensives et ont perdu la bataille des duels et de l’engagement.

Albert Riera avait apporté des changements tactiques en optant pour un schéma plus classique en 4-3-3, mais cela n’a pas vraiment fonctionné dans ces conditions météo et sur ce terrain difficile. Les joueurs n’ont pas semblé à l’aise et ont eu du mal à monter leur intensité. Cependant, l’entraîneur espagnol est conscient que ce n’était pas un match de référence et qu’il faudra revoir certaines choses pour les prochains matchs.

Malgré cette victoire, les Girondins ne peuvent pas se permettre de se reposer sur leurs lauriers. Ils doivent améliorer leur jeu et retrouver leur confiance avant les prochains matchs importants en Ligue 2 contre Saint-Étienne et Dunkerque. Cette qualification en Coupe de France est donc un soulagement, mais il reste encore beaucoup de travail à faire pour cette équipe en crise de résultats.

En conclusion, cette victoire contre Angoulême a permis aux Girondins de se qualifier pour les 32es de finale de la Coupe de France. Cependant, l’équipe a encore montré des lacunes dans son jeu et doit continuer à travailler dur pour retrouver sa forme et sa confiance. Le prochain tirage au sort sera important, car cela leur donnera peut-être l’occasion d’affronter une équipe de Ligue 1 et de se mesurer à un niveau supérieur.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *